Biocarburants : les eurodéputés en faveur d’un plafonnement à 6%

Partager cet article avec :

Les mesures visant à plafonner l’utilisation des biocarburants classiques dans les transports ont obtenu un vote favorable des députés européens le 11 septembre en session plénière. Proposées par l’eurodéputée française Corinne Lepage, ces mesures avaient déjà été approuvées en juillet par la commission Environnement du Parlement européen. Les États membres ont pour objectif que la part de l’énergie renouvelable dans les transports compte pour au moins 10 % de leur consommation finale en 2020. Mais la part de biocarburants de première génération ne devrait finalement pas dépasser 6 % en 2020.

Miser sur les biocarburants avancés

Les biocarburants avancés à partir d’algues, de déchets, de lignocellulose, devront pour leur part représenter pas moins de 2,5 % de la consommation en 2020. Si les mesures ont été accueillies favorablement par les eurodéputés, Corinne Lepage n’a cependant pas obtenu de mandat de négociation de première lecture avec le Conseil. « Cela veut dire que le dossier agrocarburants ne sera probablement pas bouclé avant la fin de la mandature », a-t-elle expliqué. C’est maintenant au tour des États membres de l’UE d’adopter une position commune. Si celle-ci diffère, une seconde lecture aura lieu.

 

Partager cet article avec :