Bio-isooctane: Global Bioenergies collabore avec un consortium suédois

Partager cet article avec :

La société de biotechnologie industrielle a annoncé la signature d’un accord avec un consortium suédois composé de Preem (compagnie pétrolière), de Sekab (spécialiste de la production d’éthanol) et de Sveaskog (opérateur forestier). La collaboration a pour objectif d’étudier l’implantation d’une usine de conversion des produits et résidus forestier en isooctane biosourcé, un biocarburant obtenu à partir de la dimérisation du bio-isobutène, dans le cadre du programme Bio-Based Gasoline Project de l’Agence suédoise de l’énergie. « En parallèle à notre projet d’usine sur base betterave en France, nous plaçons la diversification des matières premières utilisables par notre procédé Isobutène parmi nos priorités. L’accès à des ressources variées ouvrira de nouvelles perspectives ; le déploiement de notre procédé en aval de l’industrie forestière suédoise en sera un exemple », déclare Marc Delcourt, directeur général de Global Bioenergies. La filière d’essence biosourcée en Suède s’appuiera à la fois sur l’activité forestière de Sveaskog, le procédé de conversion biomasse-sucres de CelluApp de Sekab, la technologie de transformation de sucres issus de bois en isobutène, et enfin le savoir-faire de Preem dans la formulation et la production d’essence.

La bioénergie, un marché privilégié

Ce partenariat signé avec le consortium suédois intervient après plusieurs autres collaborations nouées dans le domaine des biocarburants. Dès 2012, Global Bioenergies a collaboré avec le constructeur Audi sur le développement de l’e-gasoline, avant de travailler à partir de 2014 sur la production d’isooctane 100 % biosourcé. Un accord qui a été prolongé au début de l’année 2016 afin de déployer une production à grande échelle. L’accès à l’isooctane biosourcé est également l’objet du partenariat noué entre Global Bioenergies et Aspen à l’été 2016. La société de biotechnologie étudie la possibilité de valoriser sa technologie pour la production de biokérosène. Dans ce contexte, Global Bioenergies a rejoint en 2015 le consortium de constructeurs et équipementiers aéronautiques Aireg. Cette collaboration vise à travailler sur l’obtention d’isododécane par trimérisation de l’isobutène.

Partager cet article avec :