Bio-butanol : Green Biologics industrialise aux Etats-Unis

Partager cet article avec :

Le n-butanol et l’acétone sont prêts à passer au stade industriel dans des versions biosourcées. Cette initiative est à mettre à l’actif de la société de biotechnologie industrielle Green Biologics, basée à Abingdon en Angleterre, et qui possède une filiale aux Etats-Unis à Gahanna dans Ohio.

Elle vient d’annoncer qu’elle a démarré le 1er septembre la construction d’une unité de production de n-butanol et d’acétone à 100% biosourcés à Little Falls, dans le Minnesota. Elle sera installée sur un site industriel déjà existant connu sous le nom de Central MN Ethanol Cooperative (CMEC) et racheté en décembre dernier par Green Biologics qui l’a renommé Central MN Renewables (CMR).

Le procédé utilisé reposera sur la plateforme technologique développée par Green Biologics, basée sur de la fermentation sur Clostridium combinée à de la catalyse chimique. La production commerciale de n-butanol et d’acétone devrait débuter en 2016.
« Le début de ce projet de construction marque une étape importante dans notre engagement à devenir une entreprise de spécialités chimiques renouvelables de classe mondiale », a déclaré Sean Sutcliffe, directeur général de Green Biologics qui a rejoint l’American Chemistry Council en novembre et prépare son adhésion au programme Responsible Care.

Une récente levée de fonds

Pour financer cette industrialisation, la société britannique avait levé 76 M$ à travers un tour de table de 42 millions de dollars mené par les fonds Swire Pacific Limited et Sofinnova Partners et une somme supplémentaire de 34 M$ consentie au titre de financement de la dette notamment par Tennenbaum Capital Partners. Ces montants se sont ajoutés à une première levée de 25 M$ réalisée en décembre 2013.

Partager cet article avec :