Bio Base Europe Pilot Plant, sélectionné pour le pilotage de projets KET

Partager cet article avec :

L’installation industrielle Bio Base Europe Pilot Plant, basée à Gand en Belgique, a été sélectionnée par la Commission européenne pour devenir une « ligne pilote de démonstration » pour la biotechnologie industrielle dans le cadre du déploiement du programme des Technologies Clés Génériques (TCG) ou Key Enabling Technologies (KET). Bio Base Europe Pilot Plant est une usine pilote flexible et diversifiée, spécialement conçue pour le développement, la mise à l’échelle et la fabrication sur mesure de procédés et produits d’origine biosourcée par voie biotechnologique. Cette installation indépendante est en outre accessible à toutes les entreprises et instituts de recherche à travers le monde. Elle fait partie des quatre installations sélectionnées par la Commission.

La biotechnologie industrielle, une des six KET

C’est en 2009 que l’Europe avait défini six technologies génériques essentielles pour son développement futur. Dans cette sélection, la biotechnologie industrielle a été choisie aux côtés de la microélectronique et la nanoélectronique, des matériaux avancés, de la photonique, de la nanotechnologie et des systèmes avancés de fabrication. L’Europe estimait à l’époque que le marché de ces technologies devrait croître de plus de 54%, passant de 646 milliards d’euros à plus de 1000 milliards d’euros entre 2008 et 2015, ce qui représente une progression de plus de 8% du PIB de l’Union européenne.

Puis ces six KET ont été reprises dans le cadre du programme Horizon 2020 de financement de la recherche et de l’innovation, qui a pris la suite du 7è PCRD. S’il s’inscrit dans la continuité, Horizon 2020 comporte toutefois une composante supplémentaire dans sa volonté d’aider les entreprises à traverser de la vallée de la mort, c’est-à-dire cet espace qui sépare la recherche du marché. Parmi les nouveaux outils mis en place, on va retrouver les fameux programmes Public, Private, Partnership, comme le PPP BBI, activement soutenu par le pôle de compétitivité IAR, mais également ces nouvelles « lignes pilotes multi-KET» qui vont faciliter le pilotage ou la démonstration de procédés, en fonction du niveau d’avancement des projets mesuré grâce à l’échelle T.R.L. (TechnologyReadinessLevel). Avec Horizon 2020, il y a donc, pour la première fois, un rééquilibrage des aides financières en faveur de projets plus proches du marché pour mieux soutenir l’industrie européenne dans la compétition mondiale.

Un réseau européen de cinq démonstrateurs

Si la structure Bio Base Europe Pilot Plant est aujourd’hui distinguée par la Commission, il faut rappeler qu’elle n’est pas la seule de ce type en Europe. Actuellement cinq plateformes se « challengent », dont la plateforme BRI sur le site de Pomacle dans la Marne. Avec son pilote BioDemo et ses réacteurs jusqu’à 200 m3, cette dernière dispose même de capacités de démonstration nettement supérieures à celles de Bio Base Europe Pilot Plant (jusqu’à 50 m3). Il existe donc un réseau européen de démonstrateurs prêts à aider les petites entreprises dans leurs phases d’industrialisation. Reste à résoudre la question du coût d’accès à ces installations. Les financements apportés via le PPP BBI pourraient faciliter leur accès.

Partager cet article avec :