Bio-aromatiques : dernière ligne droite pour le procédé Anellotech

Partager cet article avec :
Unité pilote TCat-8 d’Anellotech à Silsbee, au Texas.

La start-up américaine Anellotech, qui s’est spécialisée dans les molécules aromatiques renouvelables et les carburants issus de biomasse non alimentaire, a achevé la mise en service de son unité pilote TCat-8, installée à Silsbee, au Texas, sur le site de South Hampton Resources (SHR).

L’unité de 25 mètres de hauteur est conçue pour développer le procédé Bio-TCat (conversion catalytique thermique de la biomasse) d’Anellotech dans un réacteur à lit fluidisé avec des flux de recyclage internes et une régénération continue du catalyseur. L’unité pilote a été conçue conjointement avec IFPEN. Elle utilisera un nouveau catalyseur développé en partenariat avec Johnson Matthey.
Désormais une équipe intégrée d’ingénieurs et de techniciens de recherche d’Anellotech et d’IFPEN va pouvoir s’attacher à l’optimisation des paramètres de procédé et la génération des données pour le développement et la mise à l’échelle du procédé. Le design de l’installation commerciale Bio-TCat sera ensuite réalisé par Axens, filiale d’IFPEN, qui commercialisera des licences du procédé.

Quel potentiel pour le pinus taeda ?
Grâce à cet outil, Anellotech et ses partenaires, IFPEN et Johnson Matthey, développeront également les prochaines générations de catalyseurs et évalueront le potentiel des matières premières durables telles que le pinus taeda (pin à l’encens ou pin à torche).
« Nous avons réalisé d’importants progrès avec la mise en service de notre usine pilote TCat-8, y compris la réalisation de tests continus de plusieurs jours, et nous entamons la phase de développement pour générer les données nécessaires à la commercialisation du procédé Bio-TCat. Nous produirons également des échantillons de produits chimiques aromatiques renouvelables biosourcés en vue de leur conversion par des tiers en prototypes de polymères biosourcés », a déclaré le Dr Charles Sorensen, directeur technique d’Anellotech.
« Le lancement du programme de développement et d’essais des usines pilotes TCat-8 marque une étape importante dans la commercialisation de la voie innovante et compétitive des bio-aromatiques d’Anellotech », a déclaré Jean-Pierre Burzynski, directeur de la Business Unit Process à IFPEN. « Nous sommes satisfaits des progrès réalisés à ce jour et nous sommes impatients de continuer notre collaboration avec Anellotech dans la poursuite de notre objectif commun de mettre sur le marché cette technologie révolutionnaire. »

Produire des aromatiques biosourcés
Pour rappel, la technologie Bio-TCat d’Anellotech permet l’accès à des produits chimiques aromatiques biosourcés «drop-in» tels que le benzène, le toluène et les xylènes («BTX») à partir de la biomasse non alimentaire. Une des principales applications visée est la production de bio-paraxylène en vue de fabriquer un PET à 100% renouvelable qui pourra être utilisé en agroalimentaire dans l’emballage de boissons. Parallèlement, l’unité sera utilisée pour fabriquer des échantillons de benzène et de toluène pour la conversion en polymères classiques en équivalents biosourcés. Anellotech évoque par exemple l’ABS, le polycarbonate ou encore le polyuréthane.

Partager cet article avec :