Bio-Aromatiques : Anellotech préserve les catalyseurs de son procédé grâce à MinFree

Partager cet article avec :

 Anellotech a récemment dévoilé une nouvelle technologie exclusive qui a été développée pour prolonger la durée de vie du catalyseur dans son procédé Bio-TCat. La biotech américaine cherche en effet à ouvrir une voie catalytique de conversion à faible coût de la biomasse en produits chimiques aromatiques (vers le PET) et en carburants renouvelables. Baptisée MinFree, la nouvelle technologie porte sur un pré-traitement de la biomasse qui permet de réduire la teneur en minéraux (cendres) des matières premières qui contribuent à empoisonner le catalyseur. « C’est une innovation révolutionnaire pour l’industrie et vitale pour le succès de notre technologie » a déclaré Chuck Sorensen, CTO de Anellotech. « Elle ouvre la possibilité d’utiliser de nombreux types de matières premières à faible coût qui contiennent des niveaux élevés de ces poisons pour catalyseurs. La technologie MinFree représente un grand pas en avant, permettant la compétitivité des procédés de conversion de la biomasse d’Anellotech ». La société souligne que cette recherche de compétitivité est d’autant plus importante dans un contexte de prix du pétrole bas.

IFPEN, Axens et Johnson Matthey comme partenaires
La société Anellotech ne travaille pas seule sur ces sujets. Elle a noué de longue date des partenariats avec  IFPEN/Axens pour le développement des procédés et Johnson Matthey pour les catalyseurs. « Nous avons la chance d’avoir une équipe de R & D qui travaille côte à côte avec des experts reconnus par l’industrie qui ont pris des engagements de long terme sur ce programme », a déclaré Sudolsk, président d’Anellotech. « Ensemble avec nos partenaires Suntory et Toyota Tsusho, notre Alliance se consacre au développement d’un procédé complet efficace, économique et viable commercialement, au cours duquel la manipulation de la biomasse et le prétraitement sont des composantes essentielles. »

Partager cet article avec :