Bilan semestriel en hausse pour Metabolic Explorer

Partager cet article avec :
Outil pilote de Metabolic Explorer.

La société de chimie biologique par procédés fermentaires a publié le 29 septembre les résultats semestriels au 30 juin 2017. Metabolic Explorer (MetEx) a généré un chiffre d’affaires de 2,02 millions d’euros, contre 0,9 M€ en glissement annuel. L’entreprise indique que ces revenus proviennent, d’une part, de l’accord de développement signé en 2015 avec UPM pour la mise au point d’un procédé de production de monopropylène glycol (MPG) à partir de sucres cellulosiques de deuxième génération. D’autre part, MetEx a perçu un montant dans le cadre d’un contrat de prestations de services signé avec Evonik lors de la cession de sa technologie L-méthionine en novembre 2016. En outre, la société affiche une trésorerie brute de 39,2 M€ au 30 juin 2017(contre 41,8 M€ au 31 décembre 2016). Cette diminution correspond au remboursement du Crédit Impôt Recherche diminué sur le paiement d’impôt sur les sociétés.

Un projet au niveau français dans les tuyaux

Le premier semestre 2017 de MetEx a surtout été marqué par le lancement de son projet de construction d’une usine de production de propanediol et d’acide butyrique sur la plateforme de Carling Saint-Avold, en collaboration avec Total Développement Régional. « Nous sommes aujourd’hui totalement investis autour de ce projet qui fédère de nombreux acteurs, industriels, financiers et institutionnels. Les problématiques locales de l’emploi en Lorraine se conjuguent en effet avec le sujet plus général et d’actualité de la ré-industrialisation de notre pays et de l’investissement dans les nouvelles technologies liées à la transition énergétique et au développement durable. Notre proposition de valeur, basée sur une technologie de rupture avec notre procédé PDO/AB, reçoit un écho favorable. L’étude d’implantation confiée à la société TechnipFMC poursuit son déroulement et nous permet de prendre sereinement rendez-vous fin 2017/début 2018 pour la décision finale d’investissement », détaille Benjamin Gonzalez, p-dg de MetEx.

 

Partager cet article avec :