BASF signe trois accords dans les enzymes industrielles

Partager cet article avec :

A travers trois opérations distinctes, BASF va renforcer ses positions dans le domaine des enzymes industrielles qui enregistre une forte croissance. Le groupe a finalisé l’acquisition des enzymes pour la détergence et l’industrie du nettoyage d’Henkel. La transaction comprend la production en cellules hôtes, diverses enzymes détergentes, ainsi que les droits de propriété intellectuelle correspondants. En outre, BASF a conclu un accord de recherche et de licence avec la société de biotechnologie Dyadic International (Jupiter, Floride). Cet accord lui donne accès à une nouvelle technologie de production brevetée, baptisée C1, et basée sur le microorganisme Myceliopthora thermophila. La modification de son génome permet l’expression et la production d’enzymes ou d’autres protéines.

Les protéases font leurs débuts en nutrition animale

Enfin, le groupe a signé un accord de collaboration de R&D avec Direvo Industrial Biotechnology à Cologne, en Allemagne, pour développer une enzyme de haute performance pour la nutrition animale. Direvo est un expert dans le développement et l’optimisation d’enzymes. Ensemble, ils vont s’intéresser à une protéase de haute efficacité pour le porc et la volaille. BASF souligne que les protéases sont de plus en plus utilisées en nutrition animale pour améliorer la digestion du soja. Ce nouveau produit va aider les animaux à faire un meilleur usage des nutriments dans leur alimentation. Les protéases viendront compléter le portefeuille d’enzymes d’alimentation de BASF et permettront d’étendre sa position de leader en nutrition animale.

Partager cet article avec :