BASF et Solazyme lancent un tensioactif algal

Partager cet article avec :

solazymeBDBASF et Solazyme, société californienne spécialisée dans les microalgues, ont lancé cet été un nouveau tensioactif dérivé d’huile de microalgues. Il s’agit d’une bétaïne algale de haute performance pour les produits de soins personnels et la détergence domestique.
Ce produit sera commercialisé par BASF sous le nom commercial de Dehyton AO 45.

Cette nouvelle bétaïne algale offre une alternative de haute performance à la bétaïne amidopropyl (souvent issue de noix de coco) dans les produits qui nécessitent une mousse onctueuse et douce tels que les shampooings, savons liquides, liquides vaisselle à la main, et d’autres applications. Les bétaïnes amidopropyl sont des tensioactifs amphotères déjà très appréciés dans des applications cosmétiques, produits de toilette et de soins à domicile en raison de leurs nombreux avantages. Ils sont connus pour apporter : une bonne détergence, une mousse de bonne qualité bien stabilisée, une compatibilité avec de l’eau dure, de la douceur à la peau et aux cheveux, la capacité de réduire l’irritation amenée par les systèmes anioniques, un renforcement de la viscosité, un effet après-shampoing, une stabilité à une large gamme de pH et une excellente biodégradabilité.

Du sucre de canne comme matière première
Dehyton AO 45 est produit à partir des huiles AlgaPūr de Solazyme, obtenues par un procédé breveté de fermentation utilisant des microalgues et de la canne à sucre comme matière première.

« La demande des consommateurs pour les tensioactifs durables et innovantes a considérablement augmenté, en particulier dans les marchés domestiques et de soins personnels », a déclaré Josef Koester, directeur marketing pour BASF North America. « La combinaison de l’expertise de la chimie de BASF avec une gamme unique d’huiles de microalgues renouvelables de Solazyme nous permet d’offrir des produits qui répondent à cette demande. »
« Nous sommes ravis de collaborer avec BASF pour lancer la première bétaïne-surfactant commerciale dérivée de microalgues » a déclaré Robert Webber, directeur commercial de Solazyme. « Les larges capacités de BASF dans la conversion chimique d’huiles de triglycérides et son expertise approfondie dans les tensioactifs offrent d’importantes opportunités de croissance pour l’avenir. »

Partager cet article avec :