BASF développe son offre de polyamides biosourcés

Partager cet article avec :

Le polyamide 6,10 Ultramid S Balance de BASF est désormais disponible à l’échelle mondiale pour des applications de monofilament. Il est proposé en plusieurs viscosités. Partiellement biosourcé, il doit cette propriété grâce à l’utilisation d’acide sébacique (C10) dérivé d’huile de ricin. Dans des versions de compound ou renforcé de fibre de verre, ce polymère a déjà fait l’objet d’applications dans une lampe design ou dans des connecteurs pour automobile. « La demande pour les matières premières d’origine biologique est en augmentation dans le monde entier », explique Hermann Althoff, vice-président de la Business Unit Polyamide et Intermédiaires. « L’introduction d’Ultramid S Balance pour les applications de monofilament est une nouvelle contribution de BASF pour soutenir cette tendance. »

Le PA 6,10 apprécié pour ses propriétés mécaniques

Le polyamide 6,10 offre des propriétés mécaniques telles qu’une stabilité dimensionnelle élevée et une plus grande douceur par rapport au polyamide 6 ou au polyamide 6,6. Bon nombre de ces avantages découlent d’une plus faible absorption d’humidité provenant d’une teneur en carbone plus élevée. En raison de ses propriétés spécifiques, l’Ultramid S Balance peut être utilisé dans des applications de monofilament, par exemple pour fabriquer des filtres pour l’industrie papetière ou des brosses industrielles, ou pour fabriquer des textiles techniques avec de nombreuses applications. La gamme de polyamides de BASF comprend aussi l’Ultramid B (polyamide 6), l’Ultramid C (copolymère 6/6,6 ) et l’Ultramid A (polyamide 6,6). Le groupe exploite des usines de polymérisation à Ludwigshafen, en Allemagne, à Anvers, en Belgique, à Freeport, au Texas, et à Sao Paulo, au Brésil.

Partager cet article avec :