Arysta LifeScience acquiert le groupe français Goëmar

Partager cet article avec :

Goëmar, fabricant français de produits de biostimulation, de biocontrôle et de nutrition novatrice pour les plantes, basé à Saint-Malo, vient de passer sous le contrôle de la société américaine Arysta LifeScience. Cette acquisition, réalisée auprès de BeCapital et Pechel Industries, vient renforcer la plate-forme de biosolutions d’Arysta, développée à l’origine par l’acquisition de GBM (Grupo Bioquímico Mexicano) en 2007.

Goëmar apporte à Arysta LifeScience plus de 40 ans de recherche et d’expertise technique dans les biosolutions, avec un large portefeuille de produits fortement différenciés. Son credo étant le développement de solutions de protection, d’activation de la physiologie et de nutrition des plantes qui permettent à l’agriculture d’être plus durable en produisant plus et mieux. A noter qu’Arysta LifeScience et Goëmar ont déjà collaboré ensemble pour commercialiser leurs offres de biosolutions en Europe, en plus des nombreux partenariats commerciaux dans des pays à forte croissance, dont l’Inde et le Mexique.

« L’objectif d’Arysta LifeScience dans l’acquisition de Goëmar, est de renforcer notre position de leader en biosolutions et de maintenir notre croissance rapide dans ce segment en plein essor dans le cadre d’une vision cohérente et une passion pour ce marché, tout en maximisant également les synergies avec des solutions phytosanitaires traditionnelles » a déclaré Wayne Hewett, p-dg d’Arysta LifeScience.

Les produits de Goëmar

Les principaux produits PhysioActivateurs de la société bretonne sont : Goëmar BM86, Vivaflor, Calibra et Goteo pour les cultures spéciales et la vigne ; Appetizer, Forthial, Multoleo et Zeal pour les grandes cultures.

Le portefeuille de produits Natural Protect est composé de produits de biocontrôle. Les principaux produits sont : Vacciplant Fruit et Légumes, et Vacciplant grandes cultures, à base tous les deux de laminarine, matière active 100% naturelle et non toxique, la laminarine étant enregistrée à l’Annexe I au niveau européen depuis 2005.

Partager cet article avec :