ARD produira le DHA de Fermentalg

Partager cet article avec :

Le site de Bazancourt-Pomacle (Marne) va se muscler encore un peu plus. Alors que Global Bioenergies a annoncé en avril la construction de sa première unité sur le site agroindustriel, c’est au tour de Fermentalg de se tourner vers l’expertise locale.

Le nouveau bâtiment d'ARD.
Le bâtiment d’ARD à Bazancourt-Pomacle.

La société libournaise de biotechnologie industrielle a signé un accord avec ARD (Agro-industrie Recherches et Développements), société emblématique de Bazancourt-Pomacle. L’entreprise spécialisée dans les domaines du raffinage du végétal, des biotechnologies industrielles et de la chimie verte sera en charge de produire à grande échelle le DHA de Fermentalg. Acide gras de la famille des oméga-3, le DHA est recherché dans le domaine de la nutrition humaine pour ses effets dans la prévention de maladies, notamment au niveau du cerveau et du cœur, selon Fermentalg.

Cet accord de production s’inscrit dans le plan stratégique de développement présenté par Fermentalg en mars 2016. Il vient confirmer la volonté de la société de « mettre sur le marché d’ici à la fin de l’année une nouvelle source de DHA ». L’entreprise de plus de 70 salariés prévoit également de « commercialiser à partir de 2017 du DHA+, produit très innovant sur le marché de la nutrition humaine et des compléments alimentaires qui partage tous les avantages du DHA avec une concentration plus élevée en acide gras essentiel et des concentrations plus faibles d’acides gras saturés pour des applications à très haute valeur ajoutée ».

Un investissement de 2 M€

La production qui s’appuiera sur un procédé de fabrication en hétérotrophie devrait débuter au 2e semestre. Les deux partenaires prévoient ainsi des capacités de production allouées de plusieurs dizaines de tonnes pour la fin de l’année 2016. Une montée en puissance permettra de porter ces capacités à plusieurs dizaines de tonnes par an à pleine capacité. Dans le cadre de cet accord, Fermentalg investira deux millions d’euros en matériel sur le site d’ARD à Pomacle. « Ce dernier apporte son expertise dans l’exploitation industrielle d’usines de fermentation à grande échelle, la gestion de la production, et assure à Fermentalg des capacités de production suffisantes au regard de son plan de développement », précise les deux sociétés. Andrew Echatti, directeur général de Fermentalg, s’est en outre félicité : « Nous avons ainsi le complément naturel de notre Unité de Développement Industriel de Libourne qui sera consacrée aux produits à très forte valeur ajoutée et aux futurs programmes de développement ». Fermentalg travaille sur trois autres molécules d’intérêts (le BM Bastille, la phycocyanine et l’astaxanthine).

Partager cet article avec :