Anne Wagner est nommée présidente de Protéines France

Partager cet article avec :
Anne Wagner, nouvelle président.

A l’occasion du Protein Summit qui se tenait cette année à Reims, l’Etat français, présent aux côtés du consortium Protéines France a renouvelé son soutien au développement de la filière française des protéines. Les projets d’innovation pourront effectivement bénéficier du soutien de l’Etat, notamment à l’aide d’un appel à projet thématique sur les Protéines dans le programme Projets de recherche et développement Structurants pour la Compétitivité (PSPC). L’Etat a également annoncé son souhait de poursuivre le développement de la filière au travers des futurs outils du Grand Plan d’Investissement (GPI) dont les contours viennent d’être présentés.

Le consortium Protéines France a également accueilli de nouveaux membres. Herta, Lesaffre International, Soufflet, Royal Canin et Ynsect rejoignent le consortium Protéines France initialement fondé par les entreprises Avril, Limagrain, Tereos, Terrena, Roquette et Vivescia. Anne Wagner, directrice Recherche & Développement de Tereos est quant à elle nommée à la présidence de son Conseil d’Administration.

« Etant donné les prévisions démographiques croissantes, les besoins en protéines de la population mondiale devraient doubler d’ici à 2050. Dans ce contexte, la France dispose d’un fort potentiel d’augmentation de sa production de protéines. Pour devenir un leader mondial, il est essentiel que les acteurs de l’industrie agroalimentaire française et l’Etat travaillent conjointement pour bâtir une filière innovante, créatrice de valeur et forte sur les marchés d’exportation.» a déclaré Anne Wagner, Directrice Recherche & Développement de Tereos et Présidente du Consortium Protéines France

Tereos, acteur engagé

En 2050, face aux prévisions démographiques croissantes de la population mondiale, les besoins en protéines de la planète auront doublé. Les protéines animales, qui représentent 70% de la consommation de protéines dans le monde, ne pourront plus satisfaire à elles seules ces nouveaux besoins. Face à ces évolutions, Tereos est convaincu que le développement des protéines végétales constitue une des réponses d’avenir aux nouveaux besoins nutritionnels de la population mondiale.

 

Partager cet article avec :