Amyris engrange les succès commerciaux

Partager cet article avec :

FarneseneLa start-up américaine, fortement soutenue par Total, a annoncé que le nombre de bus de la ville de São Paulo, roulant avec du diesel renouvelable d’Amyris, est passé de 300 à 400. La matière première étant du sucre de canne, transformé par fermentation en diesel. Pour l’instant, le diesel d’Amyris est encore mélangé à un carburant traditionnel, mais des essais se dérouleront au cours des prochains mois sur trois bus, en vue d’utiliser un carburant constitué à 100% de diesel renouvelable d’Amyris. La ville de São Paulo possède plus de 15 000 autobus consommant environ 450 millions de litres de diesel par an. Le diesel à base de canne à sucre d’Amyris doit l’aider à réduire sa consommation de combustibles fossiles dans les transports en commun, à raison de 10% chaque année d’ici à 2018.

Amyris livre Firmenich

Par ailleurs, Amyris a annoncé qu’elle a produit avec succès sa première huile parfumée pour son partenaire suisse Firmenich, une entreprise parmi les leaders mondiaux des arômes et des parfums. Pour cela, Amyris s’est appuyé sur un sous-traitant spécialisé en chimie fine qui a réalisé avec succès la montée en échelle de son procédé. En 2014, Amyris prévoit de réaliser les modifications nécessaires dans sa bioraffinerie de Brotas, dans l’état de São Paulo, selon les indications de son partenaire. Le but est de produire du Biofene (farnésène renouvelable), ainsi que d’autres produits de fermentation dont cette huile parfumée. En mars de cette année, Amyris et Firmenich avaient étendu leur collaboration, datant de 2010, dans le but de développer puis de commercialiser de nouveaux ingrédients renouvelables pour le marché des arômes et parfums.

Partager cet article avec :