Amidon de blé : ADM en discussions pour reprendre Chamtor

Partager cet article avec :

L’Américain Archer Daniels Midland (ADM) a annoncé le début de négociations exclusives avec Vivescia Industries pour l’acquisition du groupe agro-industriel français Chamtor, spécialisé la transformation et la valorisation du blé. La reprise de ces actifs permettrait à ADM de renforcer son empreinte en Europe de l’Ouest ainsi que son portefeuille de produits issus de blé. « 70 % du marché européen de l’amidon et de ses dérivés se situe en Europe de l’Ouest. Chamtor (..) est parfaitement positionné pour servir efficacement les consommateurs d’édulcorants et d’amidon dans l’ouest de l’Europe, notamment en France, en Allemagne, en Belgique et aux Pays-Bas », indique Pierre Duprat, président des activités d’ADM dans les régions Europe, Moyen-Orient et Afrique. Ces négociations interviennent quelques mois après la reprise d’une usine de production d’amidon et d’édulcorants au Maroc, et de l’annonce de projets d’extension de sites en Turquie et en Bulgarie en 2016.

Un industriel très actif sur la chimie du végétal

Le groupe ADM s’est signalé à plusieurs reprises dans le secteur de la chimie verte. En 2014, il a investi 25 millions de dollars dans la société Rennovia pour accéder à son savoir-faire dans le domaine des catalyseurs pour la production d’ingrédients biosourcés comme les intermédiaires de nylon 6.6 (acide adipique, hexaméthylène diamine, etc.). Plus récemment, en janvier 2016, la société américaine est parvenue à développer un procédé de production d’ester méthylique de l’acide furane dicarboxylique (FDME) à partir de fructose en collaboration avec DuPont. ADM s’est également illustré en avril 2016 via la cession de ses actifs brésiliens de production d’éthanol à partir de canne à sucre au groupe JFLim Participações.

 

Partager cet article avec :