Algocarburants : Algenol lève 25 millions de dollars

Partager cet article avec :
Vue du photobioréacteur flexible développé par Algenol.
Vue du photobioréacteur flexible développé par Algenol.

Algenol, pionnier de la transformation des émissions de CO2 en carburants, vient de clôturer une levée de fonds de 25 millions de dollars auprès de Biofields, un groupe mexicain qui se consacre au développement de projets dans les énergies renouvelables et propres. Ce nouvel investissement fait suite à une première mise de fonds de Biofields de 40 millions de dollars en 2014. Parmi ses contributeurs, Algenol compte également le groupe indien Reliance Industries, le Département américain de l’Énergie (DOE) et le comté de Lee en Floride. Au total la société a pu bénéficier de 260 millions de dollars depuis sa création en 2006.

De la production de carburant low cost

Fort de ces soutiens, Algenol a développé une technologie de production low cost de carburant (principalement de l’éthanol) basée sur l’utilisation d’algues cultivées dans des photoréacteurs brevetés, associés à un procédé de séparation propriétaires. Une unité de démonstration vient d’être mise en service en Inde près de la gigantesque raffinerie de Reliance à Jamnagar. Et la société s’apprête à construire sa première unité de production en Floride. Outre le prix annoncé de son carburant (1,3 $ par galon, contre plus de 2 $/gal à la pompe aux Etats-Unis), la société assure avoir un rendement ramené à la surface occupée par ses installations très supérieur à celui des biofuels traditionnels (8000 galons de carburant par acre et par an ou 76000 l/ha/an).

Algenol précise sur son site Internet qu’il continue également à adapter sa technologie en ciblant des molécules chimiques telles que des produits dérivés du propylène ou des polyéthylènes.

Partager cet article avec :