AkzoNobel et Renmatix développeront des produits de performance 2G

Partager cet article avec :
Installations de Renmatix utilisant le procédé Plantrose.

AkzoNobel Specialty Chemicals et la start-up de chimie du végétal Renmatix développeront ensemble des additifs de performance à base de biomasse cellulosique qui amélioreront les propriétés des peintures architecturales et des matériaux de construction. Renmatix est l’un des lauréats du défi « Imagine Chemistry 2017 », un programme permettant à AkzoNobel Specialty Chemicals de collaborer avec des start-up, des grandes entreprises ou des scientifiques pour créer des opportunités commerciales en matière de chimie durable.

Une déconstruction de la biomasse dans l’eau supercritique
Le procédé breveté de Renmatix, baptisé Plantrose, utilise de l’eau « supercritique » à haute température et sous pression pour déconstruire de la biomasse en sucres cellulosiques et en fractions biosourcées, qui sont des matières premières pour la chimie du végétal. En particulier, l’accord prévoit de valoriser la cellulose cristalline Crysto, une toute nouvelle fraction isolée par le procédé de Renmatix.
« Nous sommes impatients de travailler avec AkzoNobel Specialty Chemicals pour faire progresser leurs initiatives de développement durable », a déclaré Mike Hamilton, p-dg de Renmatix. « Cet accord est important car il laisse entrevoir un avenir prometteur pour les ingrédients à base de plantes dans le secteur des matériaux industriels. Nous sommes particulièrement bien positionnés pour obtenir de bonnes performances avec des alternatives biosourcées. Cet accord est le fruit des efforts que nous déployons pour nous associer à des leaders du marché en vue de commercialiser notre technologie dans des applications industrielles plus larges », a-t-il ajouté.

Deuxième success story pour AkzoNobel
La collaboration avec Renmatix est la deuxième « success story » de l’édition 2017 du défi Imagine Chemistry. Plus tôt dans l’année, AkzoNobel Specialty Chemicals avait annoncé qu’il utiliserait la technologie développée par FiliGrade et qui permet l’impression sur des emballages de codes invisibles pouvant fournir de l’information.

Outre AkzoNobel, Renmatix compte parmi ses soutiens les groupes BASF et Total.

Partager cet article avec :