ActInPak : coopération européenne dans les emballages biosourcés

Partager cet article avec :

biomatpack-brochuresDe 2015 à 2019, l’action de coopération européenne en science et technologie COST FP1405 ActInPak (Active and intelligent fibre-based packaging – innovation and market introduction) se propose d’identifier et cibler les facteurs clés techniques, sociaux, économiques et législatifs pertinents afin d’introduire et déployer sur le marché les emballages actifs et intelligents à base de matériaux biosourcés.

Cette COST réunit 69 partenaires scientifiques et industriels de 25 pays européens sous le pilotage conjoint de Bumaga, Pays-Bas (Chair : Sanne Tiekstra), du Laboratoire Génie des Procédés Papetiers (LGP2), France (Vice-chair : Julien Bras) et de l’Université de Bologne, Italie (Marco Giacinti : STSM manager). Ce consortium reste ouvert à la participation de toute entreprise intéressée par ces nouveaux développements.

De 2010 à 2014, le LGP2 avait participé, via Julien Bras, maître de conférences à Grenoble INP-Pagora, à l’action de coopération européenne en science et technologie (COST FP1003) sur les emballages biosourcés, BioMatPack. Ce partenariat scientifique et industriel entre plusieurs pays européens a permis de financer et organiser des rencontres, des conférences, des séjours de chercheurs et des training schools.

Trois synthèses (advisory brochures) ont été publiées à destination des industriels et centres de recherche intéressés par le sujet.

1) Moving from oil-based to biobased packaging – Key material aspects for consideration – Brève introduction à l’état actuel des applications d’emballage biosourcées, aux alternatives potentielles d’emballages renouvelables et aux possibilités et défis qui restent à surmonter.

2) Key sustainability aspects and opportunities to consider in moving from oil-based packaging to fibre-based plastic packaging Ce document dépeint une chaîne générale de valeur de l’emballage d’un produit et explique les aspects clés de la durabilité dans chaque étape du cycle de vie, en tenant compte des différences entre emballages plastiques à base de pétrole et ceux à base de fibres, présentant ainsi les opportunités durables que l’emballage plastique à base de fibres peut offrir. Il indique aussi les outils utilisables pour évaluer la durabilité et les tendances prévisibles de la durabilité dans le contexte de l’emballage à base de fibres.

3) End-of-life solutions for fiber and bio-based packaging materials – key aspects and opportunities – Destinée aux fabricants d’emballages, cette brochure indique les solutions actuelles de fin de vie pour les matériaux d’emballage issus de la biomasse. Elle évoque la normalisation, la législation et les aspects socio-économiques liés à l’emballage renouvelable en Europe. Elle donne un aperçu de la technologie de fin de vie existante en matière de matériaux d’emballage biosourcés et souligne les principaux défis à relever afin de parvenir à leur récupération efficace.

 

Le Laboratoire Génie des Procédés Papetiers en bref

Le LG2P est une unité mixte de recherche (UMR 5518) associant le CNRS, Grenoble INP et l’Agefpi comprenant trois équipes : Bioraffinerie : chimie et éco-procédés – Matériaux biosourcés multi-échelles – Fonctionnalisation de surface par procédés d’impression. La recherche du LGP2 est en lien avec les attentes sociétales en particulier dans les domaines du développement durable (chimie verte, procédés propres,  recyclage, matériaux biosourcés, énergies renouvelables) et de la traçabilité & sécurité (matériaux fonctionnels, papiers et emballages intelligents).

 

Partager cet article avec :