Acide succinique : Reverdia et Xinfu nouent un partenariat

Partager cet article avec :

Reverdia, annoncé la signature d’un accord de collaboration avec le Chinois Xinfu, spécialisé dans les résines et films biodégradables. Ce partenariat prévoit la fourniture d’acide succinique biosourcé Biosuccinum de la coentreprise entre Roquette et Royal DSM à Xinfu. « Nous sommes ravis de travailler avec un pionner industriel des solutions biosourcées comme Xinfu, et cet accord constitue un nouvel exemple du leadership mondial de Reverdia dans l’innovation de la chaîne de valeur », déclare Marcel Lubben, président de Reverdia. Cette collaboration à long terme entre les deux partenaires, va permettre « de développer davantage de technologies et de matériaux durables », en particulier à l’élaboration de polymères, de dérivés et de biomatériaux biosourcés pour des applications en emballage comme les sacs à usage unique compostables.

Une molécule aux multiples applications

L’acide succinique est une molécule « plateforme », c’est-à-dire permettant d’obtenir d’autres composés chimiques. Ainsi, le Biosuccinum de Reverdia a servi au développement de liants pour peintures du groupe Mäder, ou encore de polyuréthanes thermoplastiques de Covestro. Le marché de l’acide succinique fait l’objet d’une compétition féroce. Outre Reverdia, il y a des acteurs comme BioAmber, Myriant ou encore Succinity (coentreprise entre Corbion et BASF) qui s’y intéressent.

Partager cet article avec :