Acide succinique : Mitsui s’est retiré du capital de BioAmber Sarnia

Partager cet article avec :
Acide succinique de BioAmber conditionné.

L’information est passée un peu inaperçue au beau milieu du mois d’août, mais elle vaut la peine d’être soulignée. La société américaine BioAmber qui opérait une unité de production d’acide succinique biosourcé, en joint-venture à Sarnia dans l’Ontario, a racheté les parts de son partenaire. BioAmber a ainsi mis la main sur les 40% détenus jusqu’alors par le Japonais Mitsui dans l’entité BioAmber Sarnia, pour devenir actionnaire à 100%.

Cette unité qui produit 30000 t/an d’acide succinique biosourcé est la plus importante au monde. Elle fabrique cet acide organique par fermentation à partir de sucre de première génération. Quelque 200 clients auraient d’ores et déjà qualifié ce produit.

Après l’acide succinique, le butanediol et le THF

Mais dans le cadre de sa stratégie BioAmber ne compte pas s’arrêter à la simple production d’acide succinique. La société s’intéresse aussi à des dérivés tels que le butanediol (BDO) et le THF. Pour asseoir son développement, le groupe américain envisage déjà la construction d’une deuxième unité de production avec une capacité annoncée de 200 000 t/an en acide succinique, BDO et THF. Parmi les localisations envisagées, Mike Hartmann, président de BioAmber, a évoqué Sarnia ou la Louisiane, alors qu’il s’exprimait au congrès mondial des biotechnologies blanches, BIO World Congress on Industrial Biotechnology, qui s’est tenu du 24 au 26 juillet au Palais des congrès de Montréal, au Québec (Canada).

Pour plus d’interviews, d’analyses, d’informations… pensez à vous abonner au magazine Formule Verte

Une deuxième usine à l’étude

Parmi les autres producteurs mondiaux d’acide succinique biosourcé, Reverdia est un joint-venture entre Roquette et DSM qui possède une unité de 10000 t/an à Cassano en Italie. Citons également Succinity, j-v entre BASF et Corbion qui propose un acide succinique biosourcé du même nom. Le siège de la société est basé à Düsseldorf, mais la production est installée à Montmélo en Espagne sur un site appartenant à Corbion. En 2014, la capacité était annoncée à 10000 t/an. En revanche, l’un des acteurs historiques, l’Américain Myriant ne donne plus de signe de vie. Après sa reprise par le taïwanais PTT, cette société pourrait même avoir arrêté la production de son site de Lake Providence en Louisiane (Etats-Unis).

Partager cet article avec :