12e brevet américain pour Dyadic

Partager cet article avec :

La société de biotechnologie Dyadic International, spécialiste des enzymes et des protéines, vient de se voir délivrer le brevet US No. 8.304.212 intitulé « Méthodes et compositions pour la dégradation de la matière lignocellulosique » par le United States Patent and Trademark Office (USPTO). L’invention revendiquée porte sur la réalisation de nouveaux mélanges d’enzymes dans conversion de la biomasse végétale lignocellulosique en sucres fermentescibles. Le brevet se penche notamment sur la fermentation de drêches de distillerie. Ces drêches sont obtenues après fermentation de l’amidon de maïs, de blé, d’orge, d’avoine, de riz ou de seigle, mais elles sont également des sous-produits de la production de bioéthanol. Jusqu’à présent leur usage était réservé à l’alimentation du bétail. Mark Emalfarb, président de Dyadic a déclaré : « Au travers de nos enzymes industrielles, nos clients et partenaires bénéficient non seulement de la plate-forme technologique brevetée C1 de Dyadic (basée sur Myceliopthora thermophila, ndlr), mais aussi de souches fongiques et de technologies basées sur Trichoderma. »  Ce brevet fournira une protection supplémentaire pour les mélanges d’enzymes à base de Trichoderma. Il est le douzième brevet américain de Dyadic s’ajoutant à un portefeuille de 58 brevets internationaux, ainsi que 38 demandes en cours à l’international et 13 aux Etats-Unis. Le brevet nouvellement délivré est accessible sur le site Web de l’USPTO à www.uspto.gov ou sur le site de la société www.dyadic.com.

Partager cet article avec :